par Olivier PELRAS
Affichages : 711

QUELLE RESPONSABILITÉ POUR NOTRE AVENIR ?

Ne pensez-vous pas que l'idée d'une crise économique uniquement causée par un environnement politique et économique échappant au contrôle des dirigeants des entreprises n'aboutisse en un paradigme aveuglant et réducteur ?

Ne pensez-vous pas que l’idée d’une crise économique uniquement causée par un environnement politique et économique échappant au contrôle des dirigeants des entreprises n'aboutisse en un paradigme aveuglant et réducteur ?

Ne serait-il pas plus pertinent et responsabilisant d’aller rechercher une part des problématiques actuelles dans nos modes de perception et de pensée en tant qu’acteurs de l’entreprise ?

Je vous l’accorde, nos échanges avec les cadres des entreprises, convergent dans leurs constats : perspectives économiques peu favorables, manque de lisibilité pour les décisions, concurrence accrue et baisse des marges, réactivité opérationnelle prédominante, activisme désordonné et dysfonctionnements internes exacerbés.

Mais n’y a-t-il pas des risques sous-jacents graves à se morfondre sur ces états de fait ou de les laisser s’imposer à tous comme l’unique réalité possible. Ne croyez-vous pas que ces perceptions menacent et affaiblissement la croyance des collaborateurs en un avenir meilleur ? Qu’avec leur entreprise qui subit, leur sentiment d’appartenance se distende, qu’une certaine fatigue et démobilisation et parfois même des tensions internes prennent le pas sur l’enthousiasme des équipes.
Une évidence s’impose :
Plus on reste concentré sur ce qui ne va pas, plus on se focalise sur le manque, plus on génère par défaut une énergie créatrice qui engendre ainsi davantage de ce qui nous insatisfait.
L’entreprise est-elle oui ou non impactée par la vision de ses propres collaborateurs quant à son présent et son avenir possible ?
N’avons-nous pas des filtres qui déforment nos perceptions de l’environnement aussi bien conjoncturel qu’interne à notre propre structure ?
L’habitude trop réactive de ne regarder que ce qui dérange ne détourne-t-elle pas notre volonté de porter notre regard sur ce que nous désirons et voulons atteindre réellement ?

Voilà surement le vrai enjeu : Avons-nous une idée claire de ce que nous voulons collectivement pour notre entreprise ?
Est-ce que les dirigeants proposent une vision claire et des ambitions qui fassent promesse pour tous ? Quelle opportunité représente donc l’entreprise aujourd’hui pour ses cadres et collaborateurs ?
L’entreprise possède-t-elle une identité forte en harmonie avec les aspirations et les attentes des hommes qui la composent capable de lui faire surmonter les obstacles du moment ?
Est-elle un lieu où je suis acteur d’une mission en cohérence avec mes valeurs et mes désirs ou un cadre au sein duquel je subis (environnements, rôle, procédures, hiérarchie, perte de sens…) ?

Se poser ces questions avant même d’y répondre, c’est décider d’ouvrir de nouvelles perspectives pour prendre une responsabilité collective sur l’avenir !

Olivier PELRAS