COVID 19: CRISE SANITAIRE OU OPPORTUNITE MANAGERIALE ?

par Olivier PELRAS
Affichages : 378

La période actuelle est particulièrement déstructurante pour le management à plusieurs titres :

- Un équilibre et un rythme de vie rompus auquel chacun a dû s’adapter.

- Une obligation pour un grand nombre de dirigeants à prendre des mesures inédites dans l’urgence.

- L’avènement d’incertitudes fortes et d’inquiétudes uniquement mis en sourdine par l’énergie employée à faire face à l’adversité.

- L’émergence d’un nouveau cadre de management à distance par le télétravail.

- La révélation de certains collaborateurs pleins de ressources ou au contraire la déception d’autres se mettant en recul.

- La recréation de synergies fortes pour l’équipe de direction chargée de faire face à la crise.

- La gestion du paradoxe de la reprise avec les collaborateurs ou les organisations syndicales (peur de la contamination / peur de la perte d’emploi)

- La conscience de limites de fonctionnement non perçues ou au contraire l’ouverture vers de nouvelles perspectives...

Confrontés à des situations complexes avec de possibles issues dramatiques, les managers, ont naturellement été obligés à un retour sur soi, facilité par le confinement. Mais cette crise au-delà de la réalité des faits, a mis en exergue les carences des systèmes en œuvre dans nos sociétés et des incohérences de nos modèles étatiques et économiques. Elle a comme rarement créé débats et polémiques, suscitée des réactions émotionnelles forte, créée des oppositions, révélée des souffrances. La crise a questionné chacun sur sa vision du monde, ses croyances, ses peurs mais aussi  ses espoirs et engagements futurs.

L’entreprise en tant que microcosme de notre monde n’échappera pas à ces tensions sociétales et demandes de changement de paradigmes de vie. Le manager traversé par ses propres questionnements existentiels est-il capable de faire face à ces agitations et désarrois ? Est-il en capacité à permettre l’élan motivationnel pour surmonter les aléas ? A-t-il la faculté à faire éclore dans son environnement le renouveau attendu ? Non seulement en termes de conditions ou d’organisation de travail mais dans une attitude de management et de lien à l’autre favorisant le construire ensemble.Trouver les réponses à ces questions individuelles ou collectives sera sans nul doute le challenge de l’après crise et cet espace nécessaire de réflexion ne doit pas être effacé trop vite par une normalité qu’on pensera en apparence retrouvée.

Cette crise subie et le changement qu’elle génèrera dans l’esprit de tous, ne serait-elle pas in-fine une opportunité unique pour les managers d’apporter un nouvel élan  d’espérance et de solidarité  autour d’un projet d’entreprise durable et vertueux.